La Thaïlande entreprend de nettoyer les eaux marines du Royaume

Marquant une autre étape importante dans le développement du tourisme durable dans le Royaume de Thaïlande, l’Autorité de Tourisme de Thaïlande (TAT) a officiellement lancé le projet «Upcycling the Oceans, Thailand» lors d’une cérémonie d’ouverture tenue à Khao Laem dans le parc national marin Ya Mu Ko Samet, un environnement unique et immaculé au large des côtes de la province de Rayong.

La Thaïlande devient aussi le premier pays asiatique à se joindre à l’effort de nettoyage « Upcycling the Oceans », qui a été organisé dans le cadre d’une initiative mondiale de la Fondation Ecoalf pour aider à nettoyer les eaux marines des débris en engageant les pêcheurs locaux.

« Upcycling the Ocean, Thailand », en collaboration avec le TAT et PTT Global Chemical (PTTGC), vise non seulement à transformer les débris plastiques trouvés dans l’océan en fil pour fabriquer du tissu, mais aussi à préserver la mer cristalline du Royaume et les zones côtières préservées, en particulier dans les lieux où se trouvent les attractions touristiques maritimes populaires dans le golfe de Thaïlande et la mer d’Andaman.

M. Yuthasak Supasorn, le gouverneur de TAT a déclaré: «Dans le cadre de la stratégie de RSE de l’organisation, le projet réaffirme l’engagement de TAT à promouvoir le tourisme responsable et son rôle de leader dans la conduite d’initiatives vertes, réunissant plus d’une centaine de plongeurs et de bénévoles de la TAT et PTTGC pour enlever les déchets du fond marin et le long de la plage sur Ko Samet. Le projet aidera également à garantir que Ko Samet reste un lieu encore vierge, en fournissant l’infrastructure nécessaire pour la collecte des déchets, y compris les conteneurs spéciaux sur l’île « .

La collaboration continue est la clé du succès du projet, avec la TAT travaillant main dans la main avec les partenaires, l’administration locale, les communautés, les villages de pêcheurs, les bénévoles, les plongeurs et les touristes. Ensemble, pour le bénéfice mutuel de tous, ces acteurs développent des connaissances sur la façon de collecter correctement les débris et de transformer le plastique en produits respectueux de l’environnement en travaillant avec des usines de recyclage et en prenant soin de sélectionner des fabricants, des designers et des marques de vêtements.

Situé à 200 kilomètres au sud-est de Bangkok, Ko Samet, la première étape du projet « Upcycling the Oceans » en Thaïlande, est l’une des destinations les plus populaires parmi les résidents de Bangkok qui affluent vers l’île le week-end. Attirés par ses 14 belles plages de sable blanc qui offrent un certain nombre d’attractions et de restaurants en bord de plage, les visiteurs de Ko Samet peuvent maintenant, grâce à ce projet, profiter de l’île et apprécier encore plus sa beauté naturelle, aux côtés des espèces sauvages exotiques.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Commenter