Les professionnels du tourisme craignent que les affrontements frontaliers ne nuisent à l’activité

Les professionnels du tourisme sont inquiets des récents accrochages à la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge dans la province de Si Sa Ket et notamment du temple Preah Vihear qui risque de nuire au commerce, à l’investissement ainsi que la faible reprise du tourisme.
Kongkrit Hiranyakit, président du Conseil du Tourisme de Thaïlande (TCT), a déclaré que les affrontements entre les troupes thaïlandaises et cambodgiennes font qu’un certain nombre de touristes restent à l’écart des zones avoisinantes. Il s’attend à ce qu’il y ait un impact à long terme sur le tourisme thaïlandais et que le pays ne perde la possibilité d’être une plaque tournante du tourisme alors que l’Asean Communauté économique d’intégration a lieu en 2015.

«Les affrontements en cours peuvent faire que d’autres nations membres de l’ASEAN ne tournent leur attention de la Thaïlande vers d’autres pays. Nos concurrents comme la Malaisie et Singapour peuvent profiter de cette occasion pour se faire connaître », dit-il.

« Les affrontements frontaliers pourraient signifier que d’autres pays voisins comme le Laos et la Birmanie ne peuvent pas avoir confiance en la Thaïlande, et les investisseurs thaïlandais peuvent être réticents à investir dans ces pays », a t-il ajouté.

Quant à l’impact à court terme, le nombre de visiteurs thaïlandais au Cambodge va baisser. Les touristes étrangers qui s’arrêtent plus en Thaïlande avant de se rendre à Angkor Wat diminuera, avec les Japonais et les Coréens qui choisiront probablement une escale au Vietnam à la place. Ce sont des dizaines de milliers de touristes chaque année, a t-il noté.

Niyom Waiyaratchpanich, président de la Chambre thaïlandaise du comité du commerce sur les pays voisins, a exhorté le gouvernement à annuler rapidement le conflit qui peut conduire à des pertes de valeur des échanges allant jusqu’à 1 milliard de baht.

Le commerce bilatéral a progressivement diminué, passant de 59 milliards de baht en 2008 à 50 milliards de baht en 2009 et 2010, avec des estimations de cette année de 45 milliards de baht.

Le ministre du Commerce Porntiva Nakasai indiqué que la fermeture de quatre postes de contrôle dans les quatre derniers jours a accosté valeur marchande d’environ 100 millions de bahts.

Vice-ministre du Commerce Alongkorn Ponlaboot a déclaré le commerce frontalier entre la Thaïlande et le Cambodge ont représenté 80% des échanges bilatéraux pour les pays l’an dernier. Plus de la moitié du total des exportations du Cambodge ont été expédiées par points de contrôle dans Sa Kaew province.

Au dernières nouvelles, après que de nombreux pays aient demandé l’arrêt des conflits et une solution pacifique, comme le Vietnam, les conflits ont stoppés pour le moment mais des mises en gardes ont été donné afin que les voyageurs ne se promènent pas aux alentours de la frontière et du temple Preah Vihear.

You can leave a response, or trackback from your own site.

Commenter