Le joyau de la forêt : Une nouvelle espèce de mygale bleue électrique découverte en Thaïlande

Une nouvelle espèce de mygale de couleur bleu électrique a été découverte en Thaïlande.

“En 2022, la mygale du chaume de bambou a été découverte, marquant le premier cas connu d’une espèce de mygale vivant à l’intérieur de tiges de bambou. Grâce à cette découverte, nous avons été incités à rejoindre l’équipe pour une expédition fantastique, au cours de laquelle nous avons rencontré une nouvelle espèce captivante de mygale bleu électrique”, a déclaré le Dr Narin Chomphuphuang.

Après l’annonce de la présence de Taksinus bambus en Thaïlande, le Dr Narin et son équipe de recherche, ainsi que le YouTubeur local JoCho Sippawat, se sont lancés dans une expédition dans la province de Phang-Nga. C’est là qu’ils ont identifié la nouvelle espèce de mygale grâce à sa coloration bleu électrique caractéristique. Il s’agit de la première espèce de mygale découverte dans une forêt de mangrove thaïlandaise.

araignée bleue thailande

“Le premier spécimen que nous avons trouvé se trouvait sur un arbre de la mangrove. Ces mygales vivent dans des arbres creux, et la difficulté d’attraper une mygale bleu électrique réside dans la nécessité de grimper à un arbre et de l’attirer hors d’un complexe de creux dans des conditions humides et glissantes. Au cours de notre expédition, nous avons marché le soir et la nuit, à marée basse, et nous n’avons réussi à en attraper que deux”, a déclaré le docteur Narin.

Le secret de la coloration bleue vive de la mygale ne réside pas dans la présence de pigments bleus mais plutôt dans la structure unique de ses poils qui incorpore des nanostructures qui manipulent la lumière pour créer cette apparence bleue électrique.

A LIRE AUSSI :  Ouverture de la Thaïlande aux touristes vaccinés dès le 1er novembre

Le bleu est l’une des couleurs les plus rares dans la nature, ce qui rend la coloration bleue chez les animaux particulièrement fascinante. Pour apparaître bleu, un objet doit absorber de très petites quantités d’énergie tout en réfléchissant une lumière bleue à haute énergie. La production de molécules capables d’absorber cette énergie est complexe, ce qui rend le bleu relativement rare dans la nature. Ce qui est encore plus fascinant, c’est sa capacité à afficher non seulement du bleu, mais aussi une belle teinte violette, créant un effet irisé remarquable.

Le nom scientifique de Chilobrachys natanicharum a été choisi à l’issue d’une campagne d’enchères pour nommer la nouvelle espèce. Le gagnant de la campagne d’enchères a été Nichada Properties Co. Ltd, Thaïlande, qui a suggéré une combinaison des noms des cadres de la société, M. Natakorn Changrew et Mme Nichada Changrew.

Tous les bénéfices de la vente aux enchères ont été reversés pour soutenir l’éducation des enfants Lahu en Thaïlande et des patients pauvres atteints de cancer.

Les forêts de mangroves en Thaïlande sont confrontées à la menace imminente de la déforestation. La mygale bleue électrique est également l’une des mygales les plus rares au monde. “Cela soulève une question essentielle : Sommes-nous en train de contribuer involontairement à la destruction de leurs habitats naturels, en poussant ces créatures uniques hors de leurs foyers ?”, s’interrogent les chercheurs.

Source : Zookeys

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *